Nublado o no, hay color.

Los dedos morados cuando echamos jamaica al fuego, moraditos cuando comemos cerezas frescas, morados cuando atoramos en un cajón, morados de óleo, morados como cuando queríamos que todo fuera de ése color.       ¿Es posible extrañar a alguien que no conocemos?

~ par Dignité sur juillet 23, 2007.

Une Réponse to “Nublado o no, hay color.”

  1. Sipi. Pero no se dice « extrañar ».

    La avecilla Libre, el apuntador.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :